NAKATAFOODS

JP GLOBAL
about_umeboshi
about_umeshu

Blooming Ume Tree


Nanko-Ume on the tree

Soul Food of Japan "Umeboshi"

Ume is distributed widely in East Asia but its place of origin is in north central China. There are 2000 year old records of the medicinal use of ume. Most of the time ume is translated as Japanese plum and is often marketed as such, but it is really a species of apricot.


1500 years ago ume made its way into Japan in the form of a medicine called Woomei. At the same time Woomei was introduced, trees were also imported. Over time these trees adapted to the Japanese climate and growing conditions to create new species. Japanese ume are sourer and contain higher levels of citric acid than their Chinese counterparts.


Kisyu Nanko Ume

Today there are over 20 kinds of edible ume in Japan including the very high quality Nanko-ume. Its pulp is thick and soft and contains a high amount of organic acid. This species of tree also produces a large yield of very high quality fruit every year. Southern Wakayama is the birth place and the leading producer of Nanko-ume. In 2006, 67,000 tons of southern Wakayama’s ume reached the market accounting for approximately 60% of Japan’s harvest. Kishu Umeboshi and Kishu Umeshu (Ume liqueur) are both made with Nanko-ume.

Les prunes salées umeboshi, le goût du pays natal pour les Japonais
Les prunes salées umeboshi ont, pour les Japonais, le goût de leur pays natal et cette salaison est profondément inscrite dans leur coeur. Les Japonais ont eu pour habitude de manger tous les jours des umeboshi durant leurs repas afin d’être en bonne santé. Ces prunes étaient également utilisées comme médicament dans les familles. Les umeboshi sont un des secrets de la santé et de la longévité des Japonais.

Le prunier ou abricotier du Japon umé
Le prunier est un arbre très largement répandu en Asie de l’Est qui semble être originaire de la région centre-nord de la Chine. Des anciens documents attestent que ses fruits étaient utilisés comme médicaments depuis 2000 ans environ. Arrivé de Chine au Japon il y a 1500 ans environ sous forme d’aliment médicinal dit ubaï (prune fumée de couleur noire), il a été hautement apprécié et précieusement conservé depuis.
Le prunier transmis au Japon avec le médicament ubaï s’est transformé sous les effets du climat japonais et il est devenu très différent des pruniers de Chine : ses fruits sont beaucoup plus acides et contiennent plus d’acide citrique.
Dans de nombreux cas, le mot umé est traduit par prune ou prunier mais cet arbre est en réalité classifié comme variété proche à la fois de l’abricotier et du prunier, dans le genre Prunus avec pour nom scientifique Prunus mumé.

Il existe au Japon plus de 20 variétés de pruniers dont les fruits conviennent à l’alimentation. Les pruniers dits de Nanko-ume sont considérés comme la meilleure de toutes ces variétés, en raison de leurs fruits qui se caractérisent par leur grosseur, leur pulpe charnue et douce contenant de surcroît une forte teneur en acide citrique. Leurs récoltes sont très abondantes et leur fruits conviennent à merveille à la fabrication des umeboshi et de la liqueur de prunes appelée umeshu. Les pruniers de Nanko-ume sont originaires de la région sud de la préfecture de Wakayama et la production de prunes de cette région se monte à environ 71.400 tonnes par an (données de 2014). Ce chiffre représente environ 64% de la production totale du Japon et fait de la préfecture de Wakayama la première région productrice de prunes du Japon.

Property of umeboshi
Japan has a long history of preserving ume by drying and salting. This form of pickle is called umeboshi and was eaten for a variety of reasons. It was used to prevent food poisoning and food from going bad. This proves the antibacterial properties of the benzaldehyde contained in umeboshi.


Soldiers in 16th century

The high amount of citric acids helps burn lactic acid that builds up in muscles during physical activity. During the warring era in Japan (16th century) soldiers had to wear armor and helmets weighing up to 30~40kg. Warriors are said to have eaten umeboshi to build up energy before a battle and to help recover after fighting. Other people also ate umeboshi everyday especially after hard labor. Included in very simple meals it supplied daily important nutrients including salt.


Kishu Umeboshi


Dr. Utsunomiya from the Wakayama Prefecture Medical Science University has been doing detailed research into the positive effects of umeboshi on the human body. One of the leading causes of stomach cancer in Japan is caused by Helicobacter pylori and umeboshi was found to decrease its numbers. Umeboshi also was found to help stop the hardening of arteries and lower blood sugar levels. There has also been research done on the antioxidant capabilities of flavonoid contained in umeboshi. Some studies have shown that umeboshi obstructs the oxygen flow inside cancer cells disrupting their organizational powers.

Propriétés des umeboshi
Au Japon, les prunes sont salées, mises à sécher et consommées comme aliments de conservation depuis plus de mille ans. Les Japonais utilisent depuis toujours les umeboshi pour se maintenir en bonne santé et comme remèdes contre les empoisonnements alimentaires, pour éviter le pourrissement des aliments, contre les maux de têtes et pour soigner les plaies.

L’acide citrique présent en grande quantité dans les umeboshi réduit la formation d’acide lactique qui est à l’origine de la fatigue, et agit pour brûler cet acide à l’intérieur des mucles.
A l’ère des provinces en guerre Sengoku (aux environs de 1500), les soldats fatigués de marcher de longues distances sur les champs de bataille avec leur lourde armure et leur casque pesant de 30 à 40 kg mangeaient, dit-on, des umebosehi pour se remettre de leur fatigue et pour reprendre les forces nécessaires à leurs durs combats.
Les Japonais, lorsqu’ils travaillent durement et consomment beaucoup de forces physiques, ont toujours mangé des umeboshi pour obtenir une énergie suffisante à partir de substances nutritives très sobres.

Les minéraux contenus dans les umeboshi agissent efficacement pour apporter au corps le sel et les minéraux qu’il a éliminés avec la transpiration après le sport ou due à la chaleur de l’été.

Les recherches scientifiques menées récemment par l’Université de médecine de Wakayama ont prouvé que les umeboshi réduisaient non seulement l’action, mais pouvaient également éliminer la bactérie helicobacter pylori, une des causes du cancer de l’estomac, maladie fréquente chez les Japonais. On a également compris que les composants des umeboshi permetteaient de diminuer l’artériosclérose et d’abaisser le taux de sucre dans le sang. Des enquêtes ont été menées sur les capacités de maintien de la santé par la consommation des umeboshi et leurs résultats ont indiqué que ces aliments étaient non seulement excellents pour rester en bonne santé mais réduisaient également l’obésité chez les femmes et l’ostéoporose chez les hommes.

Effets antioxydants
Les recherches de la Faculté d’agriculture de l’Université de Kinki ont montré que les prunes contenaient une variété de polyphénol nommée lyoniresinol. Ce composé phénolique a des effets antioxydants éliminant les enzymes actives qui endommagent les artères et agit en prévention des maladies cardiaques et des accidents cérébro-vasculaires provoqués par le durcissement des artères.

Effets du polyphénol des prunes contre le virus influenza
Les recherches publiées en 2013 par l’équipe du professeur Koyama de l’Université de médecine de Wakayama ont montré que le polyphénol extrait des prunes avait, en petites quantités, des propriétés de désinfection et contre la propagation du virus influenza et qu’il s’agissait d’un composé de grande sécurité.


Well ripened Nanko-ume


Mixing with salt

The Manufacturing Process of Umeboshi
Harvest takes place in the middle of June when the fruit starts to turn yellow. After they are washed and mixed with salt. The amount of salt is about 20% of the weight of the fruit. After about one month, near the end of July, the umeboshi are laid out to dry in the sun. For this area of Japan it is a very famous and distinct sign of summer to see the thousands of ume laid out to dry in every farmer’s yard. Once the umeboshi are dried they are packed into barrels and taken to the local processing area. There they are washed, sorted, desalinized, and seasoned. Great care and pride is taken in the production and seasoning process to bring the highest class of umeboshi to the international market.

La fabrication des umeboshi
A la mi-juin, lorsque les prunes commencent à mûrir et à prendre une belle couleur dorée, elles sont récoltées, lavées à l’eau et mises en salaison en utilisant 20% de sel par rapport au poids des fruits.
Les prunes qui ont macéré dans le sel pendant un mois environ sont mises ensuite à sécher au soleil à partir de la fin juillet qui marque le début des travaux de séchage naturel. Les prunes étendues au soleil sont un des paysages les plus caractéristiques de l’été à Wakayama.
Une fois séchées, les prunes sont mises en tonneaux et transportées jusqu’aux usines de traitement où elles sont lavées, triées et dessalées avant d’être placées dans une dernière marinade pour être assaisonnées. Après s’être bien imprégnées d’une des très nombreuses variétés de ces marinades, les délicieuses prunes umeboshi sont prêtes à être dégustées.

[The manufacturing process of umeboshi]

(1) Harvest
(2) Salt
(3) Soak
(4) Dry in sunlight
(5) Sort
(6) Barrel
(7) Ripen
(8) Wash
(9) Desalinate
(10) Season, flavor
(11) Pickled up
(12) Drainer

[Procédure de fabrication des umeboshi]

(1) Récolte des prunes
(2) Salaison
(3) Marinade
(4) Séchage au soleil
(5) Triage par catégorie
(6) Mise en tonneaux
(7) Maturation et conservation
(8) Lavage à l’eau
(9) Ajustement de la salinité
(10) Macération
(11) Marinade
(12) Egouttage



Dry in sunlight



Products of Kishu Umeboshi